Le petit mot de Marie octobre 2017

Le petit mot de Marie octobre 2017

Ahhh cet automne… quel délice; même si nous sommes en droit de nous poser des questions quant à cette douceur, cette chaleur, ce manque de pluie… j’en jouis chaque jour, chaque matin quand je vois le ciel bleu et le soleil illuminer les couleurs de plus en plus époustouflantes! Nous voilà déjà à la mi-octobre… et il fait encore 25 degrés sur le balcon au soleil d’où je vous écris…
J’en profite.

L’automne est loin d’être ma saison préférée. Je carbure à l’énergie du soleil, à la lumière, j’aime la chaleur… alors une fois les feuilles tombées, j’ai souvent fui le mois de novembre en espérant qu’à mon retour, la neige soit au rendez-vous. La neige pour les plaisirs du ski de rando, de la raquette et autres plaisirs d’hiver, mais surtout pour la lumière qu’elle génère.

Quel fil de l’actualité de la Vie tiré en ce mois d’octobre?

Partant toujours d’un fait de ma vie, je pourrais vous entretenir d’une douce description  de nos activités ici à l’odyssée, ou de la paix temporaire de mon cœur de maman engendrée par le retour temporaire des enfants au bercail ou de la gratitude que je ressens envers ces femmes merveilleuses qui font partie de notre Odyssée et du plaisir de partager avec l’une ou l’autre, au détour d’une pause surprise volée au temps quelques conversations philosophiques entre deux rendez-vous …

Mais il y a quelque chose qui prend le dessus depuis quelques semaines. Quelque chose de moins paisible, de plus actuel et confrontant et qui m’invite à la réflexion : Qu’est-ce qui différencie, dans une situation donnée, la détermination de l’acharnement?

Beaucoup d’entre vous me savez prise dans les dédales de ce projet d’agrandissement des locaux de l’Odyssée pour y installer un bassin d’eau  chaude et réorganiser les locaux afin de mieux pouvoir servir notre clientèle et permettre à chacune qui y travaille plus de latitude de choix de bureaux et d’horaires flexibles…

Aussi,  réaliser le rêve de continuer à développer différentes approches aquatiques m’appuyant sur les bienfaits que l’eau chaude procure et que j’aime tant.

Un projet d’envergure, un beau casse-tête technologique lié entre autre aux différences de températures entre les 35 degrés souhaités à l’intérieur et les possibles – 40 de nos hivers Québécois.

Bref, voilà un petit paquet d’années que je m’endors et me réveille avec « lui », ce projet qui me semble parfois pharaonique, au détriment ou à défaut (?) d’un bel amoureux…

Quelques versions de plans déjà réalisées, de nombreuses consultations techniques, quelques dizaines de milliers de $ investis… un champ d’épuration gigantesque prêt à être raccordé au nouveau bâtiment, un chemin d’accès pour le chantier qui n’attend qu’à être occupé et emprunté, des heures de cogitations, d’élans en avant suivis de découragements, de rebondissements, de peur au ventre si jamais… et de re départs avec enthousiasme et conviction…

Mais là, le temps qui avance et l’hiver qui frappe à notre porte… une nouvelle fois, encore, faute d’être prêt  pour le premier coup de pelle, le début des travaux se voit post posé au printemps. Je m’ouvre donc à cela. Décision difficile à prendre, nouveau deuil à accueillir, suivi du lâcher prise et du soulagement,  un peu comme un sursis qui m’est offert pour peaufiner, raffiner, enjoliver…

Généralement, quand le doute est au rendez-vous, je demande des signes à l’univers, des signes clairs… et généralement ils se présentent… reste alors à leur faire confiance et à les écouter… même si… ce n’est peut-être pas ce que j’aurais choisi!

Quelle chance de faire confiance à plus grand que moi, qui a toujours si bien orchestré ma vie pour le meilleur et la réalisation fluide de tout ce que j’ai désiré réaliser! Quelle chance car aujourd’hui, malgré la longueur de cette grossesse et cet accouchement qui n’en finit pas de retarder… je sais que ces délais sont emprunts de perfection et que cette synchronicité fait partie des signes demandés.

En plus de tout le reste, je cultive donc la patience.

Mais donc, comment différencier la persévérance et la détermination qui nous font remettre encore et encore un projet sur le métier de l’acharnement à vouloir à tout prix lui donner vie alors qu’il est peut-être temps de passer à autre chose ou de le réaliser autrement?

La seule réponse que j’ai est celle d’écouter les signes préalablement demandés.

Une nouvelle structure est appelée à se mettre en place, en ce qui concerne celui-ci. Je la vois déjà se pointer à l’horizon, mais pour le moment, je me laisse vivre cet hiver sans plus rien porter, je choisis de me coucher seule le soir la tête vide et qui sait peut-être alors à défaut de projet…

En attendant, un gros hiver se pointe à l’horizon, Anne notre merveilleuse secrétaire, coordonnatrice, réceptionniste… que j’appelle si souvent mon ange s’en va en vacances pour 3 semaines… Et à son retour, Marie-Hélène, autre ange de ma vie et précieuse collègue et complice s’en va quant à elle pour 5 semaines et demi! Je porterai donc leur chapeau  durant leurs  absences respectives.

Je vous souhaite donc un très beau mois d’octobre.

Encore beaucoup de lumière et à défaut si vous en manquez, n’oubliez pas d’utiliser une petite lampe à UV pour vous garder le moral au beau fixe. Car la luminothérapie, ça marche!

Notre prochaine infolettre devrait prendre une autre forme dès le mois prochain. Surprise!

À défaut de construction il y a quand même des choses qui évoluent et s’installent.

Prenez bien soin de vous!

Marie

 

 

 

 

 

 

 

Vous désirez prendre rendez-vous?

Contactez-nous ou Prenez rendez-vous en ligne

Inscrire à l'infolettre de l'Odyssée